Nouvelles recettes

Des chauffeurs de bus ont accidentellement mangé des brownies « spéciaux »

Des chauffeurs de bus ont accidentellement mangé des brownies « spéciaux »

Les employés de MTS disent qu'ils n'avaient aucune idée qu'il y avait de la marijuana dans ces friandises

Wikimédia/Jeffreyw

Un trio de chauffeurs de bus de San Diego qui ont peut-être mangé des brownies à la marijuana avant leur quart de travail disent que tout était un accident et qu'ils ne savaient pas que les brownies étaient du genre "spécial".

Selon Gawker, les chauffeurs ont interrompu leurs trajets et se sont arrêtés après avoir eu « le vertige ». Les brownies leur auraient été donnés par un quatrième employé de MTS, qui nie également toute connaissance des propriétés psychotropes spéciales des brownies.

L'histoire de ce pousseur de brownies est que son colocataire a fait cuire les brownies, et il pensait qu'ils étaient du genre tout à fait normal, sans pot. Si cette histoire est vraie, nous imaginons que le prétendu colocataire est assez coché. C'est assez ennuyeux quand les colocataires volent de la nourriture normale.

Selon NBC, des chauffeurs de remplacement ont été appelés et les trois mangeurs de brownies ont subi des tests de dépistage de drogue. Le MTS dit que les chauffeurs ont tous répondu correctement et ont suivi la procédure en s'arrêtant et en faisant savoir à leurs patrons qu'ils devaient arrêter de conduire parce qu'ils avaient mangé beaucoup de pot.

Si toutes ces discussions sur les brownies ont inspiré un cas de fringale, essayez certaines de nos meilleures recettes de brownies.


Les chauffeurs de bus pourraient avoir mangé des brownies au pot avant leur quart de travail

Brownies via Shutterstock

Commencez votre journée avec LAist

Dimanche dernier, trois chauffeurs de bus de San Diego ont appelé à des remplacements après avoir déclaré se sentir « étourdis ». Un meilleur mot pour leur état d'esprit, cependant, pourrait être "totalement flamboyant". 10 Nouvelles. Ces employés ont été mis en congé pendant que l'agence de transport enquête sur ce qui s'est passé.

L'employé qui a distribué les brownies prétendument stonerlicious a blâmé le tout sur son colocataire.

Le vice-président de MTS, Ron Roberts, n'a pas du tout trouvé l'histoire drôle : "Cela aurait pu être un désastre majeur. Ce n'est pas drôle. Ce n'est pas amusant et c'est irresponsable au plus haut niveau."

Du côté positif, l'agence a été heureuse d'annoncer que tous les employés ont fait ce qu'il fallait en appelant et en demandant un remplaçant lorsqu'ils ont remarqué qu'ils se sentaient « étourdis ».


Gâteau Bundt au pain d'amitié amish au caramel salé

Ingrédients

  • 2 bâtonnets de beurre mou (température ambiante)
  • 1 tasse de sucre
  • 4 gros oeufs
  • 3 cuillères à café de vanille
  • 1 tasse de yaourt grec
  • 1 tasse de démarreur de pain de l'amitié amish
  • 3 tasses de farine
  • ½ cuillères à café de levure chimique
  • ½ cuillères à café de bicarbonate de soude
  • ½ cuillère à café de sel
  • 1 boîte de pouding instantané au caramel écossais
  • Glaçage au caramel ou garniture de crème glacée au caramel en option
  • pincée de sel de mer

Instructions

>> Avez-vous essayé cette recette ? Partagez votre meilleure photo avec nous ou laissez un commentaire ci-dessous et dites-nous comment cela a fonctionné pour vous !

Partage tes pensées Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Découvrez comment les données de vos commentaires sont traitées.


On m'a donné une entrée il y a plus de 20 ans et j'ai fait beaucoup de pains pour les enseignants de mes enfants et les chauffeurs de bus, mes enfants ont maintenant 31 et 35 ans, je voulais recommencer et j'ai dû chercher une recette pour faire la mienne démarreur et j'ai trouvé ce site Web et je suis content de l'avoir fait. Maintenant, je fais cuire tous les 10 jours, la seule chose que je ne fais pas est d'ajouter la garniture supplémentaire de sucre et de cannelle car cela le rend encore plus sucré, mais même sans cela, cela n'enlève rien au goût, veuillez garder le recettes à venir


Quelle taille de boîte de pudding au caramel instantané utilisons-nous ? Petite ou grande ?

Quelle que soit la taille, Trudy - la plus grande taille le rend plus humide, mais certains préfèrent une seule petite boîte pour que la saveur de caramel au beurre ne soit pas trop écrasante.

Je pense que ce gâteau serait tellement agréable à offrir à ma nouvelle voisine qui a l'air un peu fatiguée après son emménagement, en économisant bien sûr un peu à partager avec la famille de ma sœur le matin de Noël avec du café pressé.

Je dois faire ca. J'adore le sucré et le salé. J'adore l'idée de Tom des morceaux de caramel.


Comme nous le savons tous, Internet est une source d'idées auxquelles nous sommes censés appliquer notre propre inclinaison, mais j'ai suivi cette recette de très près et j'ai adoré le résultat. Les seuls changements que j'ai apportés ont été d'incorporer 3/4 tasse de pépites de caramel et de remplacer le sucre au gingembre (gingembre confit moulu dans le cuisinart) comme saupoudrage au lieu du sirop de caramel et du sel de mer.
La moitié du gâteau est devenue l'introduction de mes voisins au gâteau de l'amitié amish, avec leur nouvelle entrée. Nous verrons ce qui revient!

La recette de mon entrée de pain amish dit de remuer avec une cuillère en bois chaque jour et au moment de le nourrir. Est-il acceptable d'utiliser un batteur électrique pour faire le pain ou suis-je censé utiliser la cuillère en bois ? Quelle est la raison de la cuillère en bois ?

À l'époque, le métal (comme l'étain) n'était pas recouvert et réagissait avec le démarreur. Tant que ton métal est enduit, tu vas bien, Trudy !

Je pensais que j'avais du pudding au caramel, mais c'était de la crème de noix de coco, nous allons donc ajouter de la noix de coco grillée sur le dessus avec un glaçage au sucre en poudre

Salut!

Salut, je m'appelle Darien ! Que ferez-vous avec votre 1 tasse de démarreur Amish Friendship Bread ? Choisissez parmi plus de 200 recettes et tutoriels AFB. C'est super de t'avoir ici !


19 meilleurs aliments à emporter pour un road trip

Le jour de voyage le plus chargé de l'année est peut-être passé, mais vous avez encore d'autres aventures en voiture devant vous cet été. Si vous avez déjà essayé de prendre une collation sur le pouce, vous savez que conduire et manger n'est pas toujours facile. Nous sommes là pour changer cela parce que nous pensons que vous ne devriez pas avoir à abaisser vos normes alimentaires simplement parce que vous voyagez. Ces 19 collations sont les meilleurs aliments à découvrir lors de votre prochain voyage en voiture ou de vos trajets matinaux. Bon dîner et conduite!

Le pop-corn est un excellent choix pour la voiture : vous pouvez en prendre une poignée et vous concentrer sur la route sans trop de soucis. Cette recette avec du fromage Parmigiano-Reggiano et de l'huile d'olive extra vierge aromatique avec du poivre noir fraîchement moulu est bien plus délicieuse que la version standard en sac rassis que vous trouverez à la station-service.

2. MINI BURRITOS AUX LÉGUMES RTIS

Emportez un burrito pour la route ! Facile à tenir d'une seule main et pleine de délicieux légumes rôtis, cette recette contient des poivrons rôtis rouges et verts, du cheddar, de la crème sure et du cumin, pour plus de saveur. Utilisez de petites tortillas de farine de six pouces pour faire des mini burritos que vous pouvez facilement emballer dans un Ziploc ou du papier d'aluminium.
Photo et recette de Food Republic

Essayez nos tartes à la courge musquée et au fromage de chèvre pour une excellente collation facile à emporter sur la route. Avec le cumin, la courge musquée, la coriandre et le fromage de chèvre, ce sont de petits véhicules savoureux et autonomes de délice.

4. MÉLANGE SENTIER TAMARIN

Ce mélange montagnard regorge de protéines et est beaucoup plus intéressant que votre mélange normal d'arachides et de raisins secs. Le poivre de Cayenne, le cumin, la coriandre, la pâte de tamarin et la pâte de tomate ajoutent une tonne de saveurs intéressantes, et la mangue séchée grossièrement hachée est un ajout délicieusement inattendu.
Recette et photo de Kitchen Konfidence

5. CRAQUELINS AU FROMAGE

Ces craquelins au fromage faits maison sont si bons que vous vous demanderez pourquoi vous avez plutôt mangé des Cheez-Its ou du Goldfish sur la route. Vous pouvez remplacer la farine de grains entiers ou d'épeautre pour les rendre encore plus nutritifs, et la poudre d'oignon ajoute un bel assaisonnement aux côtés du cheddar fort râpé.
Photo et recette de Leite’s Culinaria

6. BRETZELS

Vous n'atteindrez pas le sac de Rold Gold après avoir essayé ces incroyables bretzels doux (bien que les trempettes ne soient pas recommandées en conduisant). Les bretzels sont beaucoup plus faciles à préparer que la plupart des gens ne le pensent et contiennent très peu d'ingrédients, des choses que vous avez probablement déjà sous la main : farine, eau, levure, sel, beurre et sucre. Vous pouvez créer la forme traditionnelle de bretzel ou faire preuve de créativité et créer n'importe quelle forme qui vous convient.
Photo et recette de Catch My Party

Notre recette de ce plat de saison est infaillible, et parfois vous voulez grignoter quelque chose de sucré pendant que vous êtes sur la route. Ceux-ci sont bien meilleurs pour vous que tous les biscuits emballés (pas de conservateurs, moins de sel, pas d'arômes artificiels), vous n'avez donc pas à vous sentir coupable si vous en emballez quelques-uns et les rangez dans la boîte à gants.

8. CHIPS VEGGIE MAISON

Les croustilles végétariennes faites maison sont une excellente alternative saine aux croustilles, et si vous en faites un gros lot, vous pouvez les garder à portée de main pour une collation sur le pouce. Utilisez une mandoline pour faire des tranches de légumes fines et uniformes, et vous pouvez essayer n'importe quoi, des rutabagas aux panais, en passant par les carottes et les betteraves.
Photo et recette de A Beautiful Mess

9. MINI CALZONES

Ces mini calzones de Nourriture et vin sont farcis de pepperoni, de pesto et de ricotta. La pizza est l'un des aliments de route les plus appréciés, mais aussi le plus difficile à manger en toute sécurité tout en gardant les mains sur le volant. Ce sont la solution parfaite à votre envie de pizza lorsque vous mangez sur le pouce.
Recette et photo de Food & Wine

10. CHIPS A LA BANANE

Les chips de banane épicées salées sont faciles à emballer et beaucoup plus sûres à grignoter que d'essayer d'éplucher une banane d'une main tout en manoeuvrant dans la circulation. Essayez d'ajouter différentes épices et d'augmenter la quantité de chaleur (cayenne, flocons de piment rouge, poudre de curry) jusqu'à ce que vous trouviez votre mélange parfait.
Recette et photo de Taste Junction

Votre collation d'enfance préférée est parfaite à emporter pour votre voyage sur la route. Vous pouvez utiliser n'importe quel type de fruit, frais ou surgelé, et ajouter du jus de citron ou de lime pour ajuster les saveurs. Faites-en un gros lot et coupez-le en fines lamelles : c'est comme si vous fabriquiez votre propre fruit au pied !

Les raisins sont non seulement portables, mais faciles à saisir dans un récipient tout en gardant les yeux sur la route, un must lorsque vous mangez en conduisant.
Photo de HI-Drate H20

Qu'est-ce qui est facile à tenir dans la main, fourré de cerises et sain en plus ? Barres Granola faites maison! Découvrez cette recette hautement personnalisable de Chowound et essayez d'ajouter des morceaux de chocolat noir pour la rendre encore plus délicieuse.

Envie de manger votre sandwich préféré dans la voiture sans avoir l'air de vous disputer avec un bar à salades ? Mettez votre garniture de sandwich préférée dans une tortilla wrap! Chowhound peut vous aider à démarrer avec ce wrap farci de houmous de lentilles, de courge et de mélasse de grenade.

Les muffins sont d'excellents aliments de route pour leur désordre minimal et leur portabilité. Ces délicieux muffins aux courgettes épicés de Chowhound offrent un peu de sucré et un peu de santé.

16. BÂTONS DE FROMAGE

Les bâtonnets de fromage sont petits, faciles à manger et peuvent être fabriqués à partir de n'importe quelle variété de fromage semi-dur que vous pouvez acheter, que ce soit de la mozzarella, du colby ou du pepper jack. Achetez-les préemballés en magasin, ou tranchez-les et emballez-les au début de la semaine pour pouvoir les saisir et partir avant de prendre la route.
Photo de The Todd & Erin Favorite Five

Les craquelins sont excellents à manger sur la route, ajoutant un bon croquant à votre conduite quotidienne. Essayez ces crakers de seigle croustillants de Chowhound pour une collation parfaite à emporter.

Grignoter des chips en conduisant est une évidence. Donnez un coup de fouet à votre jeu de road-repas en créant le vôtre. Chowhound a une excellente recette croustillante de patates douces qui utilise du paprika fumé pour jouer sur la douceur des pommes de terre.

Vous ne pouvez pas vous tromper en grignotant ce mélange classique de noix, de fruits secs et de raisins secs. Obtenez notre recette de mélange montagnard aux noix.

Vidéo connexe: Des collations sur la route qui ne feront pas de dégâts dans votre voiture

Image d'en-tête de Gigabiting / Toutes les autres images de Chris Rochelle/Chhowhound, sauf indication contraire.


Histoires liées

Le CBD a une autre démographie : les animaux

Demandez à un stoner : quelle est la différence entre mon huile de CBD et celle de mon chien ?

Demandez à un stoner : le CBD traite-t-il les chiens et les humains de la même manière ?

Conservez les produits comestibles dans des endroits élevés
La règle « Garder hors de portée des enfants » s'applique également souvent aux chiens. Les comestibles placés à l'arrière du comptoir de la cuisine ou au milieu de la table à manger peuvent garder les comestibles à distance des petits chiens, mais ne seront probablement pas assez loin pour les chiens plus gros et affamés.

&ldquoUne armoire supérieure facilite le stockage de vos produits comestibles,&rdquo Gaynor dit. &ldquoAucun petit ou grand chien ne pourrait y entrer et essayer de les ingérer.&rdquo

Il est également important de se rappeler de ranger les restes de produits comestibles juste après les avoir mangés et avant que les effets ne se manifestent, car nous savons tous à quel point les personnes défoncées aiment nettoyer.

Si votre chien mange un aliment
Si vous remarquez tout de suite que votre chien a mangé un aliment, appelez votre vétérinaire pour déterminer la meilleure façon de l'aider à vomir et d'éviter d'autres problèmes. Le peroxyde d'hydrogène est un moyen de faire vomir votre chien, assurez-vous simplement de calculer la quantité dont vous avez besoin en fonction du poids de votre chien.

S'il est trop tard et que votre chien présente des signes d'ingestion de marijuana et d'épuisement, des jambes tremblantes ou d'incontinence urinaire, contactez un vétérinaire afin qu'il puisse lui prodiguer des soins de soutien. Il n'y a pas d'inversion pour le THC dans le système du chien, mais un vétérinaire peut s'assurer que les chiens surmontent les effets avec les soins médicaux dont ils ont besoin.

Prendre soin d'un chien élevé
Une fois que les chiens ont ingéré de la marijuana, leurs fonctions corporelles peuvent être affectées pendant plus d'une journée. Surveillez-les pendant qu'ils marchent, surtout si votre maison a des escaliers ou s'ils aiment sauter sur les meubles, il est préférable de les garder dans un endroit sûr jusqu'à votre rendez-vous chez le vétérinaire. La fermeture de certaines zones est utile pour les empêcher de se blesser, mais la meilleure façon de s'assurer qu'ils sont en sécurité est une surveillance constante. Vous voudrez également les surveiller et éventuellement les aider à aller aux toilettes et vous assurer qu'ils n'entrent pas à l'intérieur de la maison.

&ldquoLa supervision directe est le meilleur moyen de s'assurer qu'ils&rsquo sont en sécurité&rdquo, explique Gaynor. &ldquoVous ne savez jamais dans quoi votre chien peut se lancer dans les deux minutes où vous êtes allé chercher un verre d'eau.&rdquo

Garder les chiens dans des zones plus petites et confinées où ils peuvent se blesser, comme une buanderie, permet de s'assurer plus facilement qu'ils ne se blesseront pas, ajoute Gaynor.

Gardez Westword gratuit. Depuis que nous avons commencé Westword, il a été défini comme la voix libre et indépendante de Denver, et nous aimerions qu'il en reste ainsi. Offrir à nos lecteurs un accès gratuit à une couverture incisive des nouvelles locales, de la nourriture et de la culture. Produire des histoires sur tout, des scandales politiques aux nouveaux groupes les plus en vogue, avec des reportages audacieux, une écriture élégante et des membres du personnel qui ont tout remporté, du prix Sigma Delta Chi de rédaction de longs métrages de la Society of Professional Journalists à la Casey Medal for Meritorious Journalism. Mais avec l'existence du journalisme local en état de siège et les baisses de revenus publicitaires ayant un impact plus important, il est plus que jamais important pour nous de rallier notre soutien au financement de notre journalisme local. Vous pouvez aider en participant à notre programme d'adhésion "I Support", nous permettant de continuer à couvrir Denver sans paywalls.


Des chauffeurs de bus ont accidentellement mangé des brownies « spéciaux » - Recettes

La technologie est une chose inconstante, les réfrigérateurs ne font pas exception. Parfois, lorsque vous essayez de garder tous les aliments dans le réfrigérateur au frais, la température ne se disperse pas uniformément et vous pourriez alors avoir des ennuis.
Plus d'une fois, mon réfrigérateur a réussi à congeler des aliments que je n'avais pas l'intention de congeler, ce qui m'a amené à secouer la tête avec incrédulité devant tout le bien potentiellement ruiné. Une fois les aliments congelés, ils seront rarement les mêmes.

La science derrière les aliments en ruine au congélateur

Je ne suis pas un grand amateur d'écriture scientifique sur mon blog, car, d'après ce que je vois, les gens s'intéressent moins au comment et au pourquoi des choses qu'au fait que leur nourriture chère vient d'être ruinée, mais dans ce cas, un peu la biologie et la chimie vous aideront à comprendre que cette nourriture n'a pas besoin d'aller à la poubelle.

Lorsque l'eau gèle, en raison de sa structure moléculaire unique, elle se dilate. Tous les êtres vivants sont constitués de cellules, chacune constituée d'une paroi cellulaire et d'un cytoplasme, entre autres. Le cytoplasme est à base d'eau, donc lorsque des éléments constitués de cellules sont gelés, le cytoplasme se dilate et rompt les parois cellulaires, un peu comme ce qui se passe lorsque vous mettez une bouteille d'eau en verre dans le congélateur - elle éclate.
Étant donné que les légumes et les fruits sont constitués de cellules, lorsqu'ils ont été congelés et que leurs membranes cellulaires se rompent, ils se retrouvent avec une texture nettement différente. Essentiellement, ils perdent leur croustillant et se fanent.

Lorsque les légumes crus se congèlent, accidentellement ou volontairement, ils ne seront plus jamais comme ils l'étaient à l'origine. Les concombres deviendront détrempés, la laitue deviendra fanée et les carottes deviendront molles.

Récupérer des aliments surgelés accidentellement

  • Maïs
  • Chou-fleur
  • Carottes
  • Haricots verts
  • Pois
  • Brocoli
  • Fraises
  • Framboises
  • Oignons
  • Céleri

Fondamentalement, la consistance d'un légume cru congelé sera généralement similaire à celle d'un légume cuit.


Ce qu'il ne faut pas emporter lors d'un voyage en bus nolisé

Lorsque vous faites un voyage en bus nolisé, vous voulez tout le confort de la maison, n'est-ce pas ? Et vous ne voulez pas parcourir quelques centaines de kilomètres de chez vous et découvrir que vous avez oublié quelque chose dont vous avez vraiment besoin (pour une liste de choses qui feront de votre voyage un bon voyage, consultez notre blog sur le Les dix meilleures choses à apporter lors d'un voyage en bus nolisé).

Mais il y a certaines choses que vous voudrez laisser à la maison, qui rendront vos vacances plus difficiles, vous rendront impopulaire auprès de vos compagnons de bus ou vous mettront en danger, vous et les autres. Voici une liste de choses qui devraient rester en dehors du bus—

  • Barbecues ou cuisinières— Croyez-le ou non, cela s'est réellement produit… certaines personnes pensaient qu'elles cuisinaient du poulet et des côtes levées à l'arrière du Non seulement c'est un risque d'incendie important, mais une flamme nue consomme de l'oxygène et produit du monoxyde de carbone, donc c'est 8217 est un excellent moyen de rendre vos compagnons de voyage malades ou même de risquer une intoxication au monoxyde de carbone. Même si vous êtes dans un bus de fête qui a de la place pour un gril, le bus est en mouvement et vous ne pourrez jamais le stabiliser. Faites cuire les aliments à l'avance et apportez-les très chauds dans le bus. Ou laissez-nous vous emmener dans un restaurant barbecue !
  • Feux d'artifice et matières inflammables— En fait, cela pourrait être à peu près n'importe quoi avec une flamme nue ou qui contient des matériaux combustibles : les bougies, l'encens, les fusées éclairantes, l'essence à briquet et l'essence peuvent également être dangereux dans un espace clos.
  • Substances contrôlées— Les drogues illégales sont toujours une mauvaise idée dans un bus, même (ou peut-être surtout) lorsqu'elles sont déguisées. Un petit groupe dans un bus de fête se rendant à un concert avait une casserole de brownies spéciaux avec une teinte verte inhabituelle. Quand ils ne regardaient pas, quelqu'un a passé la casserole autour du bus… il a fallu des heures pour retrouver tout le monde après le concert.
  • La plupart des types d'animaux de compagnie- Il est difficile d'imaginer quoi que ce soit de pire qu'un serpent lâche dans un bus en mouvement, mais c'est arrivé !! C'est peut-être la seule fois dans l'histoire où un bus est descendu sur la route avec tout le monde debout, sur leurs sièges ! Un chien d'assistance est généralement bien, à condition qu'il y ait de la place pour que le chien soit à l'écart de tout le monde. La plupart des autres types d'animaux domestiques - chats, oiseaux, hamsters, cochons ventrus, etc.
  • Tout ce qui va puer le bus—Un sandwich au thon n'est peut-être pas le meilleur choix pour déjeuner dans un bus bondé. N'apportez pas non plus de fromage puant dans un bus - le limburger, le gorgonzola et d'autres variétés piquantes flotteront dans les airs sur des kilomètres. Faites une faveur à vos amis et à votre famille et ayez les aliments aromatiques lorsque vous arrivez à destination. Cela vaut également pour les eaux de Cologne et les parfums. Vous serez dans un espace clos. Si vous appliquez trop de parfum, ceux qui vous entourent seront probablement ennuyés.
  • Objets ayant une valeur sentimentale personnelle ou une valeur financière extrême« Bien qu'un bus nolisé soit l'un des moyens les plus sûrs de voyager, ce n'est pas vraiment une bonne idée d'apporter des choses qui sont irremplaçables ou qui ont une valeur matérielle substantielle. Lorsque vous voyagez avec un grand groupe d'amis, il n'est pas rare d'égarer des objets ou d'avoir quelque chose accidentellement endommagé. N'apportez pas le Martin à 10 000 $ ou le collier de perles et laissez le service à thé en argent à la maison.

Un bus nolisé, la meilleure façon de voyager !

Lorsque vous examinez les options de voyage de groupe, il n'y a rien qui se compare à un bus nolisé. Voici quelques-uns des avantages d'un autocar de BusRental.com :

  • Un voyage sûr et sécurisé—Nous avons les chauffeurs les plus qualifiés et les mieux formés du secteur. De plus, comme l'accès à votre bus est limité, vous et vos objets personnels serez en sécurité.
  • Fiabilité et flexibilité–Les retards ou les annulations sont pratiquement inexistants avec un bus nolisé. Et vous ne serez pas coincé dans un voyage préemballé. Vous nous dites où vous voulez aller et nous vous y amènerons !
  • Rentabilité—Le voyage en bus est sans aucun doute le moyen de transport le plus abordable. Avec l'argent que vous économisez, vous pouvez ramener à la maison des souvenirs précieux de votre voyage.
  • De la place pour respirer !—Vous ne serez pas entassé dans un petit siège dans un bus nolisé. Au lieu de cela, vous profiterez de sièges moelleux et d'allées spacieuses. Et tu peux te lever quand tu veux !
  • Un véhicule spécialement adapté à vos besoins—Grand ou petit, votre groupe trouvera l'autocar parfait pour votre voyage, celui qui a toutes les options dont vous avez besoin.

Comment Chris McCandless est mort

Il y a 21 ans ce mois-ci, le 6 septembre 1992, le corps décomposé de Christopher McCandless a été découvert par des chasseurs d'orignaux juste à l'extérieur de la limite nord du parc national Denali. Il était mort dans un bus rouillé qui servait d'abri de fortune pour les trappeurs, les mushers et autres visiteurs de l'arrière-pays. Collé à la porte était une note griffonnée sur une page déchirée d'un roman de Nikolai Gogol :

ATTENTION VISITEURS POSSIBLES.
S.O.S.
J'AI BESOIN DE TON AIDE. JE SUIS BLESSÉ, PRESQUE DE LA MORT ET TROP FAIBLE POUR SORTIR D'ICI. JE SUIS TOUT SEUL, CE N'EST PAS UNE BLAGUE. AU NOM DE DIEU, S'IL VOUS PLAÎT RESTEZ POUR ME SAUVER. JE SUIS COLLECTE DE BAIES A PROXIMITE ET JE REVIENDRAI CE SOIR. MERCI,
CHRIS McCANDLESS
AOÛT ?

D'après un journal cryptique trouvé parmi ses possessions, il est apparu que McCandless était mort depuis dix-neuf jours. Un permis de conduire délivré huit mois avant sa mort indiquait qu'il avait vingt-quatre ans et pesait cent quarante livres. Après que son corps ait été transporté hors du désert, une autopsie a déterminé qu'il pesait soixante-sept livres et qu'il manquait de graisse sous-cutanée discernable. Selon le rapport du coroner, la cause probable du décès était la famine.

Dans "Into the Wild", le livre que j'ai écrit sur la vie brève et déroutante de McCandless, je suis arrivé à une conclusion différente. J'ai supposé qu'il s'était empoisonné par inadvertance en mangeant des graines d'une plante communément appelée pomme de terre sauvage, connue des botanistes comme Hedysarum alpinum. Selon mon hypothèse, un alcaloïde toxique dans les graines a affaibli McCandless à un point tel qu'il lui est devenu impossible de marcher jusqu'à l'autoroute ou de chasser efficacement, ce qui l'a conduit à la famine. Parce que Hedysarum alpinum est décrite comme une espèce non toxique à la fois dans la littérature scientifique et dans les livres populaires sur les plantes comestibles, ma conjecture a suscité pas mal de dérision, en particulier en Alaska.

J'ai reçu des milliers de lettres de personnes qui admirent McCandless pour son rejet du conformisme et du matérialisme afin de découvrir ce qui était authentique et ce qui ne l'était pas, de se tester, de ressentir le frémissement de la vie sans filet de sécurité. Mais j'ai également reçu beaucoup de courrier de personnes qui pensent qu'il était un idiot qui a eu des problèmes parce qu'il était arrogant, terriblement mal préparé, mentalement déséquilibré et peut-être suicidaire. La plupart de ces détracteurs croient que mon livre glorifie une mort insensée. Comme l'a écrit le chroniqueur Craig Medred dans Anchorage Nouvelles quotidiennes en 2007,

"Into the Wild" est une fausse déclaration, une imposture, une fraude. Là, j'ai enfin dit ce que quelqu'un avait besoin de dire depuis longtemps…. Krakauer a pris un pauvre malheureux sujet à la paranoïa, quelqu'un qui a laissé une note parlant de son désir de tuer le "faux être à l'intérieur", quelqu'un qui a réussi à mourir de faim dans un bus désert non loin de la George Parks Highway, et a fait le gars en une célébrité. Pourquoi l'auteur a fait cela devrait être évident. Il voulait écrire une histoire qui se vendrait.

Le débat sur les raisons pour lesquelles McCandless a péri, et la question connexe de savoir s'il est digne d'admiration, couve, et parfois flamboyant, depuis plus de deux décennies maintenant. Mais en décembre dernier, un écrivain du nom de Ronald Hamilton a publié un article sur Internet qui apporte de nouveaux faits fascinants à la discussion. Hamilton, il s'avère, a découvert des preuves jusqu'ici inconnues qui semblent fermer le livre sur la cause de la mort de McCandless.

Pour apprécier l'éclat du travail d'enquête de Hamilton, une certaine histoire est utile. Le journal et les photographies retrouvés avec le corps de McCandless indiquaient qu'à partir du 24 juin 1992, les racines du Hedysarum alpinum plante est devenue un aliment de base de son alimentation quotidienne. Le 14 juillet, il a commencé à récolter et à manger Hedysarum alpinum graines aussi. Une de ses photos représente un sac Ziploc d'un gallon rempli de ces graines. Lorsque j'ai visité le bus en juillet 1993, des plants de pommes de terre sauvages poussaient partout où je regardais dans la taïga environnante. J'ai rempli un sac d'un gallon avec plus d'une livre de graines en moins de trente minutes.

Le 30 juillet, McCandless a écrit dans son journal : «EXTRÊMEMENT FAIBLE. DÉFAUT DE POT[ATO] SEMENCES. BEAUCOUP DE PROBLÈMES JUSTE POUR SE LEVER. AFFAMÉ. GRAND RISQUE.Avant cette entrée, rien dans le journal n'indiquait qu'il était dans une situation désespérée, bien que ses photos montrent qu'il était devenu alarmant. Après avoir subsisté pendant trois mois avec un régime marginal d'écureuils, de porcs-épics, de petits oiseaux, de champignons, de racines et de baies, il avait accumulé un énorme déficit calorique et était au bord du gouffre. En ajoutant des graines de pomme de terre au menu, il a apparemment commis l'erreur qui l'a fait tomber. Après le 30 juillet, sa condition physique est devenue un enfer et trois semaines plus tard, il était mort.

Lorsque le corps de McCandless a été retrouvé dans la brousse de l'Alaska, À l'extérieur magazine m'a demandé d'écrire sur les circonstances déroutantes de sa disparition. Travaillant dans des délais serrés, j'ai fait des recherches et écrit un article de quatre-vingt-quatre cents mots, publié en janvier 1993. Parce que la pomme de terre sauvage était universellement considérée comme étant sans danger pour la consommation, dans cet article, j'ai supposé que McCandless avait consommé par erreur le graines de pois de senteur sauvage, Hedysarum mackenzii-une plante considérée comme toxique, et qui est difficile à distinguer de Hedysarum alpinum. J'ai attribué sa mort à cette bévue.

Alors que je commençais à développer mon article dans un livre et que j'avais plus de temps pour réfléchir aux preuves, il m'a semblé extrêmement improbable qu'il n'ait pas réussi à distinguer les deux espèces. Il a écrit son journal sur des pages vierges au dos d'un guide de terrain très recherché sur les plantes comestibles de la région, "Tanaina Plantlore / Dena'ina K'et'una: An Ethnobotany of the Dena'ina Indians of Southcentral Alaska", par Priscilla Russell Kari. Dans le livre, Kari avertit explicitement que, parce que le pois de senteur sauvage ressemble beaucoup à la pomme de terre sauvage et qu'il "est signalé comme étant toxique, il faut prendre soin de les identifier avec précision avant d'essayer d'utiliser la pomme de terre sauvage comme aliment". Et puis elle explique précisément comment distinguer les deux plantes l'une de l'autre.

Il semblait plus plausible que McCandless ait effectivement mangé les racines et les graines de la pomme de terre sauvage prétendument non toxique plutôt que le pois de senteur sauvage. Alors j'ai envoyé quelques Hedysarum alpinum des graines que j'avais collectées près du bus du Dr Thomas Clausen, professeur au département de biochimie de l'Université d'Alaska Fairbanks, pour analyse.

Peu de temps avant la publication de mon livre, Clausen et l'un de ses étudiants diplômés, Edward Treadwell, ont effectué un test préliminaire qui a indiqué que les graines contenaient un alcaloïde non identifié. Faisant un saut intuitif téméraire, dans la première édition de "Into the Wild", publiée en janvier 1996, j'ai écrit que cet alcaloïde était peut-être la swainsonine, un agent toxique connu pour inhiber le métabolisme des glycoprotéines chez les animaux, conduisant à la famine. Lorsque Clausen et Treadwell ont terminé leur analyse des graines de pomme de terre sauvage, ils n'ont trouvé aucune trace de swainsonine ou d'autres alcaloïdes. "J'ai déchiré cette plante", a expliqué le Dr Clausen à Journal des hommes en 2007, après avoir également testé les graines pour les composés non alcaloïdes. « Il n'y avait pas de toxines. Pas d'alcaloïdes. Je le mangerais moi-même.

J'étais perplexe. Clausen était un chimiste organique estimé, et les résultats de son analyse semblaient irréfutables. Mais l'entrée de journal de McCandless du 30 juillet n'aurait pas pu être plus explicite : "EXTRÊMEMENT FAIBLE. DÉFAUT DE POT[ATO] SEMENCES.» Sa certitude quant à la cause de sa santé défaillante me rongeait. J'ai commencé à parcourir la littérature scientifique, à la recherche d'informations qui me permettraient de concilier la déclaration catégoriquement sans ambiguïté de McCandless avec les résultats des tests tout aussi clairs de Clausen.

Avance rapide jusqu'à il y a quelques mois, lorsque je suis tombé sur l'article de Ronald Hamilton "The Silent Fire: ODAP and the Death of Christopher McCandless", que Hamilton avait publié sur un site Web qui publie des essais et des articles sur McCandless. L'essai de Hamilton a offert de nouvelles preuves convaincantes que la plante de pomme de terre sauvage est hautement toxique en soi, contrairement aux assurances de Thomas Clausen et de tous les autres experts qui se sont déjà penchés sur le sujet. L'agent toxique dans Hedysarum alpinum s'avère ne pas être un alcaloïde mais plutôt un acide aminé, et selon Hamilton, c'était la principale cause de la mort de McCandless. Sa théorie valide ma conviction que McCandless n'était pas aussi ignorant et incompétent que ses détracteurs l'ont fait croire.

Hamilton n'est ni botaniste ni chimiste, c'est un écrivain qui, jusqu'à récemment, travaillait comme relieur à la bibliothèque de l'Université de l'Indiana en Pennsylvanie. Comme Hamilton l'explique, il s'est familiarisé avec l'histoire de McCandless en 2002, lorsqu'il est tombé sur un exemplaire de "Into the Wild", a feuilleté ses pages et s'est soudainement dit, je sais pourquoi ce type est mort. Son intuition provenait de sa connaissance de Vapniarca, un camp de concentration méconnu de la Seconde Guerre mondiale dans ce qui était alors l'Ukraine occupée par les Allemands.

"J'ai découvert Vapniarca pour la première fois à travers un livre dont j'ai oublié le titre depuis longtemps", m'a dit Hamilton. « Seul le récit le plus simple de Vapniarca est apparu dans l'un de ses chapitres …. Mais après avoir lu "Into the Wild", j'ai pu retrouver un manuscrit sur Vapniarca qui a été publié en ligne. Plus tard, en Roumanie, il a localisé le fils d'un homme qui servait de fonctionnaire administratif au camp, qui a envoyé à Hamilton une mine de documents.

En 1942, dans le cadre d'une expérience macabre, un officier de Vapniarca a commencé à donner aux détenus juifs du pain à base de graines de gesse, Lathyrus sativus, une légumineuse commune connue depuis l'époque d'Hippocrate pour être toxique. "Très rapidement", écrit Hamilton dans "The Silent Fire",

a Jewish doctor and inmate at the camp, Dr. Arthur Kessler, understood what this implied, particularly when within months, hundreds of the young male inmates of the camp began limping, and had begun to use sticks as crutches to propel themselves about. In some cases inmates had been rapidly reduced to crawling on their backsides to make their ways through the compound …. Once the inmates had ingested enough of the culprit plant, it was as if a silent fire had been lit within their bodies. There was no turning back from this fire—once kindled, it would burn until the person who had eaten the grasspea would ultimately be crippled …. The more they’d eaten, the worse the consequences—but in any case, once the effects had begun, there was simply no way to reverse them …. The disease is called, simply, neurolathyrism, or more commonly, “lathyrism.”…

Kessler, who … initially recognized the sinister experiment that had been undertaken at Vapniarca, was one of those who escaped death during those terrible times. He retired to Israel once the war had ended and there established a clinic to care for, study, and attempt to treat the numerous victims of lathyrism from Vapniarca, many of whom had also relocated in Israel.

It’s been estimated that, in the twentieth century, more than a hundred thousand people worldwide were permanently paralyzed from eating grass pea. The injurious substance in the plant turned out to be a neurotoxin, beta-N-oxalyl-L-alpha-beta diaminoproprionic acid, a compound commonly referred to as beta-ODAP or, more often, just ODAP. Curiously, Hamilton reports, ODAP

affects different people, different sexes, and even different age groups in different ways. It even affects people within those age groups differently …. The one constant about ODAP poisoning, however, very simply put, is this: those who will be hit the hardest are always young men between the ages of 15 and 25 and who are essentially starving or ingesting very limited calories, who have been engaged in heavy physical activity, and who suffer trace-element shortages from meager, unvaried diets.

ODAP was identified in 1964. It brings about paralysis by over-stimulating nerve receptors, causing them to die. As Hamilton explains,

It isn’t clear why, but the most vulnerable neurons to this catastrophic breakdown are the ones that regulate leg movement…. And when sufficient neurons die, paralysis sets in…. [The condition] never gets better it always gets worse. The signals get weaker and weaker until they simply cease altogether. The victim experiences “much trouble just to stand up.” Many become rapidly too weak to walk. The only thing left for them to do at that point is to crawl….

After Hamilton read “Into the Wild” and became convinced that ODAP was responsible for McCandless’s sad end, he approached Dr. Jonathan Southard, the assistant chair of the chemistry department at Indiana University of Pennsylvania, and persuaded Southard to have one of his students, Wendy Gruber, test the seeds of both Hedysarum alpinum et Hedysarum mackenzii for ODAP. Upon completion of her tests, in 2004, Gruber determined that ODAP appeared to be present in both species of Hedysarum, but her results were less than conclusive. “To be able to say that ODAP is definitely present in the seeds,” she reported, “we would need to use another dimension of analysis, probably by H.P.L.C.-M.S.”—high-pressure liquid chromatography. But Gruber possessed neither the expertise nor the resources to analyze the seeds with H.P.L.C., so Hamilton’s hypothesis remained unproven.

To establish once and for all whether Hedysarum alpinum is toxic, last month I sent a hundred and fifty grams of freshly collected wild-potato seeds to Avomeen Analytical Services, in Ann Arbor, Michigan, for H.P.L.C. analysis. Dr. Craig Larner, the chemist who conducted the test, determined that the seeds contained .394 per cent beta-ODAP by weight, a concentration well within the levels known to cause lathyrism in humans.

According to Dr. Fernand Lambein, a Belgian scientist who coördinates the Cassava Cyanide Diseases and Neurolathyrism Network, occasional consumption of foodstuffs containing ODAP “as one component of an otherwise balanced diet, bears not any risk of toxicity.” Lambein and other experts warn, however, that individuals suffering from malnutrition, stress, and acute hunger are especially sensitive to ODAP, and are thus highly susceptible to the incapacitating effects of lathyrism after ingesting the neurotoxin.

Considering that potentially crippling levels of ODAP are found in wild-potato seeds, and given the symptoms McCandless described and attributed to the wild-potato seeds he ate, there is ample reason to believe that McCandless contracted lathyrism from eating those seeds. As Ronald Hamilton observed, McCandless exactly matched the profile of those most susceptible to ODAP poisoning:

He was a young, thin man in his early 20s, experiencing an extremely meager diet who was hunting, hiking, climbing, leading life at its physical extremes, and who had begun to eat massive amounts of seeds containing a toxic [amino acid]. A toxin that targets persons exhibiting and experiencing precisely those characteristics and conditions ….

It might be said that Christopher McCandless did indeed starve to death in the Alaskan wild, but this only because he’d been poisoned, and the poison had rendered him too weak to move about, to hunt or forage, and, toward the end, “extremely weak,” “too weak to walk out,” and, having “much trouble just to stand up.” He wasn’t truly starving in the most technical sense of that condition. He’d simply become slowly paralyzed. And it wasn’t arrogance that had killed him, it was ignorance. Also, it was ignorance which must be forgiven, for the facts underlying his death were to remain unrecognized to all, scientists and lay people alike, literally for decades.

Hamilton’s discovery that McCandless perished because he ate toxic seeds is unlikely to persuade many Alaskans to regard McCandless in a more sympathetic light, but it may prevent other backcountry foragers from accidentally poisoning themselves. Had McCandless’s guidebook to edible plants warned that Hedysarum alpinum seeds contain a neurotoxin that can cause paralysis, he probably would have walked out of the wild in late August with no more difficulty than when he walked into the wild in April, and would still be alive today. If that were the case, Chris McCandless would now be forty-five years old.

Jon Krakauer’s most recent books are “Three Cups of Deceit,” “Where Men Win Glory,” and “Under the Banner of Heaven.”

Above: Chris McCandless’s final photo, a self-portrait holding his farewell note. Photographs courtesy the family of Chris McCandless.


Martha made Snoop drink

Snoop and Stewart might not be sharing spliffs, and they might not be sharing any plates of special brownies together, but that doesn't mean the two aren't celebrating their success — and come happy hour, Stewart is all about wetting her whistle. "[S]he forces me to drink alcohol everyday on the show with her," Snoop said in an interview with Jimmy Kimmel.

The rapper doesn't seem to be fudging the truth either. So far, fans have seen the pair enjoy drinks on the show ranging from beer to champagne to bloody marys.

The late night host asked if Snoop wasn't a big drinker and while the rapper admitted he's mostly given up the stuff, he obliges when he's offered a beverage from his co-host. "With her, I have to drink," said Snoop. "So Martha will get you a bit drunk, but it doesn't go the other way?" Kimmel asked, before Snoop quipped back, "We're working on that."


The Ohio legislature has designated the first Monday in May as School Bus Driver Appreciation Day. The day gives Ohioans an opportunity to reflect on the outstanding job performance of more than 15,000 school bus drivers who transport students to and from school and school-related events throughout the year. http://education.ohio.gov

Please take a moment to thank the men and women working in your transportation department for the work they do to keep Ohio&rsquos children safe each day.

Waynesville High School Student Council, along with the entire staff and student body, would like to recognize ALL of the Support Staff for our schools.

The Bus Driver DepartmentThe Cafeteria StaffThe Maintenance/Janitorial Staff

These groups are especially important to the whole of our business, and today, we give them special thanks. and pans of DOUBLE CHOCOLATE BROWNIES. --- THANK YOU !!


Can I Freeze These Brownies?

Back to the beginning of this post, when I was telling you how our freezer is filling up with baked goods…

Oui. These gingerbread brownies freeze extremely well.

The only thing I would suggest, if you are planning to freeze them, is to hold off on the powdered sugar sprinkle until after they thaw from the freezer. Otherwise you risk smudging the dusting of powdered sugar during freezer storage.

Just cut the cooled brownies and place in a single layer in an airtight container. Separate any layers with wax paper or parchment paper. They’ll keep well for up to two months.