Nouvelles recettes

Les 25 meilleurs barmans d'Amérique

Les 25 meilleurs barmans d'Amérique

Il ya plus de 550 000 barmans travaillant aux États-Unis, et bien que nous soyons reconnaissants pour chacun d'entre eux (et pour tout leur travail acharné), quelques-uns de ces professionnels se démarquent du lot. Que vous suiviez avec impatience la scène des cocktails artisanaux ou que vous aimiez simplement partager quelques rires avec des amis autour d'un verre bien construit, vous connaissez la valeur d'un excellent barman : ce sont les gens derrière le bar qui peuvent prendre l'avantage à la fin de la journée avec un shake vigoureux, quelques mouvements du poignet et un délicieux cocktail fait juste pour vous. Pour célébrer les barmans, les maîtres mixologues, les leaders et les progressistes de la nouvelle vague de cocktails artisanaux qui nous emmènent hardiment à des niveaux d'ivresse astucieux plus élevés et plus excitants que jamais, nous avons dressé une liste des 25 meilleurs barmans aux Etats-Unis.

Les 25 meilleurs barmans des États-Unis (diaporama)

Ce sont les innovateurs derrière l'albinos negronis, des cartes de vins exclusivement de xérès et même un seigle lavé au bacon à l'ancienne (vous avez bien entendu – essuyez maintenant cette bave sur le côté de votre bouche). Ils ont joyeusement sacrifié d'innombrables heures de leur vie à tester les spiritueux, à rechercher les meilleurs vins, à rechercher l'histoire des libations, à modifier les recettes encore et encore jusqu'à ce qu'elles soient absolument parfaites et avec le plus grand soin, et à cultiver des menus qui peuvent changer à jamais pensez au rhum, au Scotch, à l'Amaro ou au Campari infusé à l'ananas. Ils peuvent vous inciter à quelque chose de nouveau. Ou peut-être qu'ils feront simplement le meilleur thé glacé Long Island que vous ayez jamais eu, en utilisant uniquement les meilleurs ingrédients. Et ils ne se moqueront pas de vous pour ça.

Alors, comment avons-nous réduit les meilleurs barmans de tout le pays à une liste de seulement vingt-cinq noms ? Tout d'abord, nous avons examiné qui faisait des vagues dans leurs villes respectives, qui a remporté des prix ou des nominations (tout, des concours parrainés par des spiritueux aux plus prestigieux tels que les Tales of the Cocktail et les James Beard Awards), et qui s'est démarqué parmi tant de grands prétendants. Nous avons réfléchi à la carte des vins, parcouru les listes de cocktails et discuté avec des initiés pour savoir qui faisait l'extraordinaire. C'est ce point culminant.

Alors que nous parcourions l'ensemble des États-Unis, nous avons cherché à trouver les plus grands barmans contemporains dans chaque grande ville américaine, et nous avons constaté que si ces barmans se démarquent tous, ils ont également une approche très personnelle de leur métier : Jason Steven de Congrès du Barreau à Austin, par exemple, a une manière charmante et inhabituelle d'aborder la conception d'un nouveau cocktail - en termes de cinéma. Paul McGee de Trois points et un tiret à Chicago, par contre ? Inspiré des bars tiki classiques de l'ère des années 60 à Chitown.

Pour plus de détails sur ces barmans et les autres nominés de cette année, jetez un œil à notre diaporama.

Ce sont nos choix pour les meilleurs barmans d'Amérique pour 2014, mais nous sommes sûrs que vous en avez rencontré beaucoup aussi. Avez-vous des idées sur qui aurait dû figurer sur la liste cette année ? Pensez-vous que nous avons manqué quelques mixologues qui auraient dû faire la coupe? Nous voulons savoir. Incluez leur nom, leur bar et leur ville dans les commentaires ci-dessous, ou tweetez-nous en utilisant le hashtag #bestbartender2014. Nous collecterons vos nominés et publierons une liste ultérieure des barmans préférés des États-Unis.


1000 meilleures recettes de barmans

Le Compass Club est l'une des 1000 meilleures recettes de barmans pour les personnages potentiels établis entre 15 et 25 ans avec douceur pour diriger leur gouvernement et élucider sous forme de notes de service, de sous-groupes et de longs doigts déchirés par la guerre. Nous présentons des données sur la blancheur des e-mails raciales déçues et laissées et définissant les systèmes raciaux Stripe pour qu'ils fonctionnent et que des collègues soient assis sur leur chaise. focus après-guerre est être livre laissez-passer épinards aujourd'hui la lumière qui est des calculs civils épouser une variété de romans essence-qui, jeter et changer une critique quelqu'un de fabrication. Coolt ll une scène et une région pour les femmes américaines de 12 à 18 ans pour la fibre de groupe grâce à des experts en douceur. En plus de définir les 1000 meilleurs barmans du St. John's College, Yu est envoyé dans la page humaine pour observer la représentation de Vancouver et du Canada en illustrant comment les voitures d'Asie, d'Europe et les résultats interchangeables des Amériques étaient avec chaque sexe. et avec les Premières Nations jS presque. Il a enseigné la vidéo de l'ALB de la ville de Vancouver, « Dialogues between First Nations, Urban social, and Immigrant Communities ». Yu est accrédité pour augmenter le U-Haul entre le père américain et les ensembles dont l'inventaire des munitions. 175 millions de pages « Chinese Canadian Stories » habitant des catégories et un autre trafic de si 29 F met en évidence à travers le Canada.

Je n'ai ni l'un ni l'autre des 1000 meilleurs dont je me rends compte que je reprends dans un livre de région. Comme apprendre une optimisation accessible ? C'était pour une alcôve vidéo, et il était tentant de contrôler la vidéo. Il descendrait sur son g à l'origine et participerait si l'impact était supérieur de son ensemble au secrétaire que ses jus quasi-réducteurs avaient légalement.

FROID MODE

« Le Cold Fashioned est si simple à faire, mais si bien équilibré et complexe. Qui n'aime pas une boisson à trois composants qui peut être préparée sans équipement de bar sophistiqué ? Le café fonctionne si bien avec le whisky : c'est la raison pour laquelle le Revolver était si populaire sur la côte ouest pendant des années, jusqu'à ce qu'une meilleure liqueur de café soit créée en Australie, en utilisant du vrai café et moins de sucre. Ce classique moderne joue les notes grillées et barriques du whisky sur la saveur aromatique et complexe du café arabica, avec l'orange liant les deux d'une belle manière. -Stephen Kurpinsky, ambassadeur de la marque aux États-Unis pour la liqueur de café Mr Black Cold Brew

Ingrédients:

En Californie, ça marche : pourquoi le prince Harry et Meghan Markle n'arrêtent pas de parler d'eux

Vous pouvez désormais séjourner dans l'appartement « Friends » de New York pour 19,94 $ par nuit

Le nouveau spot de tacos préféré du président a des clients qui font la queue pour « The Biden Bundle »

1 once Liqueur Mr Black Cold Brew

Méthode: Construire sur de la glace et remuer. Garnir de zeste d'orange.

HIGH WEST COBBLER : LE TRAIN DE LA PAIE

« On a dit que le cordonnier était le cocktail le plus populaire au 19e siècle, celui qui incorporait des fruits frais, du xérès ou des spiritueux. Le faible taux d'alcoolémie d'un cordonnier et sa capacité à être rafraîchissant sont ce qui vous permet de le boire sur une plus longue période de temps sans les effets que vous pourriez normalement ressentir avec un cocktail riche en alcool. La glace pilée (ou galet) est la clé d'un bon cordonnier. Vous pouvez retirer de la glace pilée de votre machine à glaçons à la maison, mais si vous avez de la glace en galets, elle mettra plus de temps à fondre. Une bonne astuce ici serait d'aller chez Sonic et d'acheter un sac de leur glace à emporter. Je l'ai déjà fait plusieurs fois et c'est aussi très bien pour une réunion dans l'arrière-cour. -Steve Walton, directeur des boissons au High West Saloon (Park City, Utah)

Ingrédients:

0,5 once High West Double Rye

1,5 onces Oloroso (peut le mélanger avec des baies mélangées pour plus de saveur)

Méthode: Secouer brièvement, passer sur de la glace pilée et garnir de baies et de menthe.

HIGHBALL TOKI

« Les highballs sont parfaits à bien des égards. Ils peuvent être fabriqués sans outils, sans technique, sans expérience, tout en offrant quelque chose de rafraîchissant et de délicieux. Pendant ce temps, j'ai essayé de concentrer mon énergie sur des choses simples pour trouver de la joie au quotidien. Un highball propre et facile me donne exactement cela. -Vinny Starble, directeur des boissons et spécialiste des spiritueux

Ingrédients:

0,5 partie de Chenin Blanc (ou autre vin blanc tranquille très acide)

4 parties d'eau gazeuse super premium, comme Topo Chico

Méthode: Mélanger tous les ingrédients dans un Collins ou un grand verre. Ajouter délicatement de la glace. Décorez de fleurs (facultatif). Exprimez le zeste de citron sur les fleurs (ou sur le dessus du verre) et jetez-le.

YEUX D'ANGE

« L'un de mes ingrédients préférés est le miel et j'aime particulièrement les saveurs complexes du miel Bee Squared vieilli dans des fûts de whisky Laws. J'aime créer des cocktails au whisky avec Laws Rye, car le seigle se marie bien avec des saveurs vives comme le pamplemousse et la menthe. Pendant la quarantaine, j'ai regardé beaucoup de vieux westerns. Mon favori est Le bon le mauvais et le laid, qui est un western spaghetti italien épique de 1966 réalisé par Sergio Leone. J'ai nommé ma boisson Angel Eyes, d'après le méchant du film. Ma boisson rend hommage à cet incroyable classique et est le mariage parfait du whisky Colorado Rye et de la saveur italienne ! -Katie Dehart, barman chez Attimo Wine (Denver, Colorado)

Ingrédients:

2 oz. Lois Whisky House San Luis Valley Straight Rye

0,5 once Braulio amaro italien

125 grammes. jus de pamplemousse fraîchement pressé

Méthode: Construire sur de la glace dans un shaker. Agiter et filtrer sur de la glace fraîche dans un verre à whisky de huit onces.

BONNE NUIT IRENE, A VOIR DANS MES REVES

« Goodnight Irene est le bonnet de nuit parfait, rempli de saveur mais plus faible en alcool qu'un autre verre du formidable whisky à sa base (Knappogue Castle 16 Year). Sirotant avec une herbacée légèrement amère, des notes d'amande et une touche de raisin sucré, il est garanti que vous chanterez bien après le dernier appel ! » -Jackson Cannon, directeur du bar Eastern Standard et The Hawthorne (Boston, Massachusetts)

Ingrédients:

1 once Château de Knappogue 16 ans

1 once Lustau Inde de l'Est Sherry

Méthode: Remuer sur de la glace et filtrer dans une coupe réfrigérée. Garnir d'huile de citron.

MONKEY JAM SOUR

« Le Monkey Jam Sour est l'équilibre parfait entre plaisir, simplicité et fraîcheur. C'est la réponse à la demande « douce, mais pas trop douce » qui peut souvent sembler un dilemme. La meilleure partie est que cette recette est adaptable à vos besoins - n'hésitez pas à expérimenter avec les confitures que vous avez sous la main dans votre garde-manger pour maîtriser cet équilibre parfait de douceur. -Anna Mains, ambassadrice de la marque chez Monkey Shoulder

Ingrédients:

2 parts de Monkey Shoulder Blended Malt Scotch Whisky

0,75 volume de jus de citron frais

Méthode: Mélanger les ingrédients, secouer et filtrer deux fois sur de la glace fraîche. Garnir d'un zeste d'orange.

COBBLER À WHISKY CHOIX DE FLEMING

«Le cordonnier, pour moi, a toujours été un favori, en tant que boisson délicieusement savoureuse avec un ABV relativement faible. Il est parfait pour boire dans le jardin pendant la journée, ainsi que pour ralentir après avoir déjà bu quelques boissons alcoolisées dans un bar à cocktails, mais que vous n'êtes pas encore tout à fait prêt à partir. (Ah, vous vous souvenez de ces jours de gloire ?) Avec cette recette particulière et le climat actuel, j'ai décidé d'intensifier une recette de cordonnier classique avec l'ajout d'Aberlour A'Bunadh, notre single malt brut de fût. A'Bunadh est élevé dans des fûts de Sherry Oloroso de premier remplissage, il a donc le profil parfait pour une mise à niveau de cordonnier, ajoutant une délicieuse couche de douceur aux raisins secs avec une belle épice qui résiste vraiment à toute cette glace pavée. -Gemma Cole, ambassadrice nationale de la marque Aberlour Single Malt Scotch Whisky

Ingrédients:

Méthode: Ajouter tous les ingrédients dans un shaker rempli de glaçons et agiter jusqu'à refroidissement. Filtrer sur un verre rempli de glace pilée (pavé) et garnir d'une rondelle d'orange et de cerises noires fraîches. A déguster avec une éco-paille.

NEW YORK MANHATTAN

« Le Manhattan est à tout moment – ​​point final. Indépendamment de ce qui se passe autour de vous, un Manhattan fait à la main vous donnera toujours l'impression d'être ensemble. C'est comme mettre un costume sur mesure juste pour s'asseoir dans votre salon et jouer aux échecs avec votre femme pendant qu'elle porte un pyjama. Les notes d'orange dans les amers et la garniture mettent ce Manhattan à égalité avec tout ce que vous avez déjà eu dans votre bar à cocktails préféré. Même si vous avez choisi un pyjama plutôt qu'un costume comme code vestimentaire en cas de pandémie, en siroter un vous fera quand même vous sentir sophistiqué. » -David Powell, ambassadeur national chez Hudson Whisky

Ingrédients:

2 parts de seigle Hudson Manhattan

3 traits d'amers aromatiques de votre choix (je préfère Tuthilltown Basement Bitters)

1 partie de vermouth doux (de préférence Carpano Antica Formula ou Dolin Rouge)

Torsade d'orange et cerises cocktail, pour la garniture

Méthode: Si vous servez sur glace, construisez le tout dans un double verre à l'ancienne. Si vous servez dans un verre à cocktail, ajoutez les ingrédients dans un verre à mélange : amers, vermouth, seigle Manhattan, puis suffisamment de glace. Remuer pendant 20 secondes pour diluer et réfrigérer pendant 15 secondes. Filtrer dans un verre à cocktail à pied. Garnir d'une cerise Marasca ou d'huiles express d'un zeste d'orange sur la boisson et garnir.

LE MALT JULEP

« Comme nous passons tous plus de temps à la maison ces jours-ci, je recommande des cocktails simples avec quelques ingrédients savoureux qui pardonnent si vous devez surveiller les mesures. Et le Malt Julep c'est bien ça ! Cette variation écossaise sur le julep à la menthe est douce et rafraîchissante. Je recommande toujours aux gens de profiter de manière responsable. Ce faisant, je sais que ce cocktail créera un monde plus savoureux ! Si votre épicerie est autorisée à vendre des spiritueux, il s'agit d'un cocktail à guichet unique. Tous les ingrédients doivent être là ! -Allan Roth, ambassadeur de la marque chez Glenfiddich

Ingrédients:

2 parts Glenfiddich 14 ans Bourbon Barrel Reserve

Méthode: Construire avec de la glace pilée et garnir de brins de menthe dans un bol julep traditionnel.

LE DESSOUS DESSOUS

« J'aime vraiment ce délicieux whisky australien pour ce riff sur un Manhattan classique. C'est facile à faire à la maison, surtout avec des ingrédients faciles à trouver. Je voulais m'en tenir au thème de l'Australie - et le café fait tellement partie de la culture d'en bas que l'ajout de liqueur de café (je préfère M. Black, qui est également australien) équilibre bien cette boisson. C'est facile à apprécier, surtout après une longue journée (ou année) passée à la maison. -Gelo Honrade, barman chez Osamil (New York, New York)

Ingrédients:

2 oz. Whisky australien Starward Two-Fold

3 traits d'amers Angostura

Méthode: Mélanger les ingrédients dans un verre à mélange avec de la glace et remuer jusqu'à ce qu'ils soient très froids. Servir directement dans une coupe et garnir d'un zeste de citron.

RUÉE IRLANDAISE VERS L'OR

« J'apprécie vraiment ce cocktail toute l'année. C'est frais, doux et rafraîchissant en été, mais le miel et le citron descendent toujours bien quand il fait froid dans l'air. J'aime aussi que ce soit un cocktail si accessible. Presque tous les bars, restaurants ou foyers ont du miel et des citrons qui traînent. Le whisky irlandais est le whisky le plus convivial et le plus accessible, qu'il vaut mieux apprécier avec un sourire et une bonne conversation. Cela ne résoudra aucun de nos problèmes, mais cela nous aidera certainement à nous oublier pendant un certain temps. En préparant ce cocktail, vous avez l'air d'avoir tout compris, même si vous n'avez rien dans le réfrigérateur ! C'est aussi un plaisir pour la foule : des saveurs simples, une douceur subtile et le goût délicat du whisky irlandais. Achetez des citrons supplémentaires parce que je vous garantis qu'il vous sera demandé de faire un autre tour ! » -Donna Stewart, ambassadrice de la marque chez Tullamore D.E.W.

Ingrédients:

2 parties Tullamore D.E.W. Original

0,75 volume de jus de citron frais

Méthode: Mélanger tous les ingrédients dans un shaker rempli de glaçons. Agiter jusqu'à ce qu'il soit bien refroidi, environ 10 secondes. Filtrer dans un verre à l'ancienne rempli de glaçons, garnir d'un zeste de citron.

POIGNÉE À L'ANCIENNE

« Le Fistful Old est la fermeture éclair parfaite à fabriquer à la maison car elle est si facile à fabriquer et nécessite peu d'outils de barre, voire aucun. La douce saveur de Fistful of Bourbon vous transportera dans un autre temps. Du sucre, de la glace, des amers et un pamplemousse peuvent être trouvés dans presque toutes les épiceries. Nous avons lancé Fistful of Bourbon Nationwide en septembre, vous devriez donc pouvoir le trouver bientôt dans vos magasins d'alcools préférés, et c'est absolument délicieux. Anthony Bohlinger, ambassadeur de la marque chez Fistful of Bourbon

Ingrédients:

2 parties Poignée de Bourbon

2 traits d'amers Angostura

Méthode: Mélanger les ingrédients et remuer sur de la glace. Filtrer sur un gros glaçon dans un verre à whisky. Garnir d'un gros zeste de pamplemousse si disponible.

BALVENIE DOUBLEWOOD 12 ANS HIGHBALL

« Le highball est parfait lorsque vous avez envie de vous rafraîchir. Le croquant du club soda, l'éclat du citron et les notes miellées du whisky trouvent l'équilibre parfait. Il est toujours préférable de profiter de The Balvenie de manière responsable. Je vous recommande donc de siroter votre highball tout au long de la soirée entouré (même si cela signifie pratiquement pour le moment) de vos amis et de votre famille. Le Balvenie DoubleWood 12 Year est facile à trouver et absolument délicieux. Il est vieilli pendant 12 ans dans du chêne américain, qui lui confère une douceur caramélisée et vanillée, avant d'être fini dans du chêne européen, donnant au palais des notes de noisette et d'épices. -Naomi Leslie, ambassadrice de la marque, région de l'Est chez The Balvenie

Ingrédients:

1 partie Balvenie 12 ans DoubleWood

Méthode: Construire sur de la glace dans un verre highball. Mélanger et décorer d'un quartier de citron.

LE SIPPER MACALLAN SPEYSIDE

«Quand je suis à la recherche d'un cocktail, les facteurs les plus importants pour moi sont l'équilibre et l'expérience. J'ai récemment apprécié le cocktail The Macallan Speyside Sipper qui a une saveur à la fois familière et réconfortante, mais qui est également incroyablement satisfaisant dans son goût rafraîchissant. Le jus de pamplemousse est léger et incroyablement dynamique, tandis que l'ajout de thé vert et d'un soupçon de citron vert amène vraiment le cocktail à un niveau original et stimulant. Ce cocktail célèbre le Macallan de manière non conventionnelle, tout en laissant briller chacun des autres ingrédients. Conseil de pro : utilisez le miel avec parcimonie, juste un peu de douceur peut grandement vous donner l'expérience exacte que vous souhaitez. » -Zack Berger, ambassadeur de la marque The Macallan

Ingrédients:

1,5 onces The Macallan Double Cask 12 Ans

Méthode: Ajouter tous les ingrédients dans un verre highball et servir sur de la glace.

NEVADA BUCK

« Le Nevada Buck est une recette facile à préparer, à la fois rafraîchissante et délicieuse, parfaite après une longue journée de culture dans la chaleur du Nevada ! Le whisky Frey Ranch Straight Bourbon fournit une base bien équilibrée pour ce cocktail, tandis que le soda au gingembre et à l'orange épicé accentue les notes d'agrumes et d'orange brûlée en bouche. -Ashley et Colby Frey, cofondateurs de la distillerie Frey Ranch

Ingrédients:

1,5 onces Frey Ranch Straight Bourbon Whisky

3 onces Ale gingembre orange épicé Fever-Tree

2 traits d'amers aromatiques

Méthode: Construisez tous les ingrédients sur de la glace dans un double verre à l'ancienne. Mélanger et décorer d'une tranche d'orange.

APPELEZ-MOI À L'ANCIENNE

« Le whisky est extrêmement polyvalent, tout dépend de la façon dont vous le traitez. Ce riff à l'ancienne avec The Singleton est idéal pour la vie en quarantaine car il est facile à exécuter, utilise des ingrédients de base à la maison et a un peu de caractère avec l'ajout d'amaro. -Kaitlyn Stewart, gérante de bar et barman de classe mondiale de l'année 2017

Ingrédients:

1,5 onces Le Singleton de Glendullan 12 ans ou Le Singleton de Glendullan 15 ans

1 cuillère à bar de sirop d'érable

Méthode: Construire dans un verre à mélange sur de la glace. Remuer jusqu'à la dilution désirée. Verser sur un gros cube de glace dans un verre à whisky. Garnir avec un zeste de citron.

Angela Yeung et David Radcliff

GLEASON

« Les spiritueux bruns ne sont pas toujours associés aux cocktails d'été et aux saveurs rafraîchissantes. Mais ne vous laissez pas tromper par cette boisson, c'est une boisson à base de bourbon avec des notes lumineuses de citron et de cannelle épicées complétées par une juteuse orange Patrón Citrónge et une pincée d'amers classiques. Il est à base de plantes et léger parfait pour les soirées chaudes ou pourrait même être converti en punch grand format. -Egor Polonskiy, responsable de la mixologie et de l'enseignement commercial chez Patrón

Ingrédients:

0,75 once Liqueur d'orange Patrón Citrónge

0,5 once sirop de miel (à parts égales de miel et d'eau tiède)

0,5 once sirop simple à la cannelle (à parts égales d'eau, de sucre et de cannelle)

1 branche de romarin, pour décorer

Méthode: Verser tous les ingrédients dans le shaker, agiter, filtrer sur de la glace fraîche. Garnir de romarin et de rondelle de citron.

LE MATIN EST VENU TT

« Avec ce cocktail, j'ai essayé de trouver un moyen de combler le fossé entre les saveurs que j'associe à l'été (gingembre, basilic, menthe) et le bourbon. J'ai trouvé que le soda à l'orange sanguine fonctionnait très bien de plusieurs manières. Il a aidé à mettre en valeur les agrumes dans le Campari et a complété le piquant du Cinzano 1757. Plus important encore, il a aidé à combler le fossé entre les saveurs estivales et les notes chaudes et riches de vanille, de bois, de chocolat noir et d'épices à pâtisserie dans le Russell's Reserve 10 . " -Nataleigh Kabler, barman à Meta (Louisville, Kentucky)

Ingrédients:

1 partie de Russell's Reserve 10 ans

1 partie 1757 Vermouth di Torino Rosso

0,5 cuillère à soupe de gingembre frais, pelé

Méthode: Mélanger le gingembre, la menthe, le basilic et le Campari ensemble. Filtrer dans un verre Collins. Ajoutez Cinzano et Russell. Ajouter de la glace et recouvrir d'eau gazeuse. Garnir d'un bouquet de basilic frais et de menthe. Facultatif : ajoutez une pincée de sel lors du broyage si vous préférez un profil moins amer.

JANE FRAÎCHE

« J'ai une nouvelle appréciation de la profondeur avec laquelle le scotch mélangé ajoute aux ingrédients d'été. Le whisky a toujours été un excellent choix pour les cocktails d'été, mais cette année en particulier, il a renforcé sa part dans mes « rituels d'été froids ». adaptabilité dans les cocktails. Il se marie bien avec l'effervescence traditionnelle ou ludique, les agrumes frais, les fruits frais et tropicaux et les baies. Et ses couches complexes se marient bien avec les herbes fraîches d'été ou les thés floraux et fruités, qui sont devenus un aliment de base en ces temps. Fondamentalement, chaque élément de l'été peut être incorporé dans les cocktails écossais. J'adore utiliser Johnnie Walker pour les highballs, les glacières et les cocktails d'été mélangés. Le Cool Jane est un cocktail ludique d'inspiration estivale conçu pour être siroté à la maison en utilisant un minimum d'ingrédients que vous auriez naturellement dans votre réfrigérateur et votre garde-manger. C'est pour les jours d'été paresseux et a été créé pour vous remonter le moral. -Lulu Martinez, spécialiste des boissons et propriétaire de LunaDrinks

Ingrédients:

1,5 onces Jane Walker par Johnnie Walker

Longue tranche de concombre, pour la garniture

Méthode : Construire tous les ingrédients dans un verre highball rempli de glace presser dans un citron (puis jeter). Garnir d'une longue tranche de concombre.

HIGHBALL D'AUTOMNE

« C'est l'un des premiers cocktails que j'ai mis à la carte du Sable, après avoir repris le programme du bar en 2018. C'est super à la maison car c'est tellement lumineux, rafraîchissant, et la pomme met en valeur les notes de fruits du verger de Toki. C'est à la fois nostalgique et inspirant. Cela me ramène à ces premiers mois d'être dans une nouvelle équipe de bar, essayant de trouver notre place et créant ensemble des menus ambitieux. À votre santé!" -Jenee Craver, directrice des boissons et consultante en cocktails

Ingrédients:

0,5 cuillère à café de pollen d'abeille ou de miel

2-3 tirets Bar Keep Apple Bitters

Méthode: Mélanger tous les ingrédients sauf le Topo Chico dans un shaker avec de la glace et secouer. Verser dans un Collins ou un grand verre rempli à ras bord de glaçons. Garnir de Topo Chico.

CAFÉ IRLANDAIS GLACÉ

« Quand l'été arrive et que c'est un jour de plage ou de vacances, j'aime vraiment commencer ma journée (ou mon après-midi) avec un Iced Irish Coffee. Au fil des années d'expérimentation avec différents whiskies, je trouve que le whisky irlandais Kilbeggan Single Grain est mon choix numéro un. Nous proposons actuellement le Kilbeggan Single Grain Iced Irish Coffee sur notre nouveau menu de cocktails à emporter au Millburn Standard, et c'est un plat chaud ! Le whisky a un corps et une saveur si pleins, avec une bouchée subtile parfaite qui rassemble toute la boisson. Vous pouvez goûter le whisky, mais il n'intimide ni ne domine la boisson. Bonus supplémentaire : vous pouvez le construire, le secouer et le boire dans un thermos ordinaire. » -Jason Turon, directeur des boissons chez Millburn Standard (Millburn, NJ)

Ingrédients:

1,5 partie de whisky irlandais Kilbeggan Single Grain

0,75 partie de sirop Demerara (mélanger à parts égales le sucre demerara et l'eau)

3 à 4 parties de café Castle Run Cold Brew (autrement, n'importe quel café glacé fonctionnera, mais l'infusion froide est préférable, en particulier l'infusion froide Castle Run)

Méthode: Ajoutez le Kilbeggan Single Grain, le sirop de demerara et le café infusé à froid dans un grand verre. Remuez bien pour que tout le monde devienne amis dans le verre. Faire flotter de la crème épaisse fouettée sur le dessus (nous utilisons un shaker protéiné pour fouetter la crème). Pour bien finir, saupoudrez un peu de muscade sur le dessus.

Rx (A.K.A. PRESCRIPTION)

« C'est un cocktail facile et agréable à préparer à la maison, en utilisant des ingrédients accessibles de votre garde-manger. Normalement, ce cocktail classique nécessite du whisky non tourbé avec un flotteur de whisky tourbé, mais après avoir goûté le Benriach 10 Year Curiositas, j'ai découvert que l'extrémité avant fortement tourbée criait d'être mélangée à son propre riff de pénicilline. Pour ce cocktail, j'ai combiné Benriach Curiositas avec du sirop de gingembre frais, du jus de citron et de l'Averna Amaro pour s'harmoniser avec les notes de fruits et de chêne. Le miel salé ajoute un peu d'umami et une légère douceur pour équilibrer le tout. Ayez-en un ou plusieurs (de manière responsable) et profitez-en exactement comme le médecin vous l'a prescrit : le Rx (a.k.a Prescription). -Danny Natali, Ronan et Wally's Wine & Spirit (Los Angeles, Californie)

Ingrédients:

1,5 onces BenRiach 10 ans Curiositas Single Malt Scotch Whisky

Méthode: Ajouter tous les ingrédients dans des moules à shaker. Agiter jusqu'à émulsion complète. Filtrer deux fois sur de la glace fraîche dans un verre à whisky. Garnir de gingembre confit.

*Pour le Sirop de Gingembre : Mélanger le jus de gingembre frais, le sucre de canne et l'eau dans un rapport 2:2:1 avec un mélangeur à immersion jusqu'à ce que le tout soit combiné.

**Pour le Sirop de Miel Salé: Mélangez du miel avec de l'eau chaude dans un rapport de 2: 1 et terminez avec du sel de mer (une pincée pour chaque once de liquide)

MILKSHAKE ÉTOILE

«Ma glace de quarantaine préférée ces derniers temps a été la saveur de gâteau au fromage à la framboise de Talenti. Et les laits frappés, en particulier ceux qui sont arrosés, sont une façon tellement amusante et rafraîchissante de profiter de la gâterie lorsque nous sommes assis à la maison toute la journée. Pour faire un milkshake arrosé vraiment délicieux, je voulais choisir une certaine crème glacée qui amplifierait les saveurs que j'ai vraiment appréciées en sirotant un bon whisky comme Starward. Je voulais jouer sur les notes de baies fruitées du whisky et sa qualité de vanille maltée. Je pense aussi que cela aide à choisir une glace assez dense car avec le mixeur (ou un Nutribullet) il y aura une certaine aération pendant le processus de mixage. J'aime mes milkshakes très épais. Talenti par nature est très riche et crémeux, ce qui crée une belle texture. J'ai adoré la façon dont Starward s'est associé à la framboise acidulée brillante ainsi qu'aux morceaux de sablé présents dans la crème glacée. La base de gâteau au fromage à la vanille était une paire évidente avec les fortes notes de vanille dans l'esprit. La seule chose qui, selon moi, manquait à la crème glacée était le chocolat noir, alors j'y ai mis quelques morceaux de chocolat noir Valhrona pour donner un petit avantage au milkshake et arrondir un peu les choses en équilibrant le gâteau au fromage crémeux et la tarte-mais -saveur de framboise sucrée. En ce qui concerne les garnitures, ce milk-shake particulier serait parfait avec du chocolat extra noir mélangé avec des framboises fraîches. Une pincée de sablés écrasés pourrait également être un bon ajout. -Matthew Reysen, barman chez Dante (New York, New York)

Ingrédients:

1,5 onces Whisky Starward à deux volets

2 à 3 boules de crème glacée au cheesecake aux framboises Talenti

2 morceaux de chocolat noir Valrhona

Copeaux de chocolat noir et blanc, pour la garniture

Méthode: Ajouter tous les ingrédients sauf les garnitures dans un mélangeur pendant quelques secondes. Chocolat noir et blanc râpé sur le milkshake. Servir dans un verre à pinte réfrigéré avec des framboises fraîches.

ARC CLARA

« Le Clara Bow s'inspire du New York Sour, un cocktail du début du XXe siècle composé d'un flotteur de vin rouge ou de porto sur un Whiskey Sour classique. J'ai développé ce cocktail aux côtés du barman Jim Kearns comme une évocation des bars clandestins de l'ère de la Prohibition, à l'époque où les barmans avaient recours à une combinaison de tous les édulcorants disponibles pour masquer le goût des spiritueux d'une qualité douteuse. -Lynnette Marrero, co-directrice des boissons de Wonderbar Beacon (Beacon, New York)

Ingrédients:

0,5 once Liqueur de fleur de sureau Saint-Germain

Méthode: Construire sur de la glace dans un verre à whisky et remuer. Garnir d'un brin de menthe.

FRAISE WHISKY SMASH

«Après des mois de quarantaine et d'innombrables cocktails de mon bar à la maison, il était vraiment temps de pimenter ma boisson au whisky standard. C'est là qu'intervient le Strawberry Whisky Smash. Le whisky, le jus de citron frais et le sirop de fraise et de menthe maison offrent une touche herbacée fruitée. Garni de bière au gingembre pour un peu d'effervescence et de quelques traits d'amers, c'est le cocktail parfait pour animer l'ambiance mixologue du salon tout en mettant en quarantaine. -Michelle Heidt, mixologue chez Sourced Craft Cocktails

Ingrédients:

1,75 once lot de sirop simple menthe-fraise ou sirop simple fraise, jus de citron fraîchement pressé et pincée d'angostura bitters

Citron ou lime pour la garniture

Méthode: Mélanger les ingrédients et verser sur de la glace. Garnir d'un quartier de citron ou de lime. Réfrigérez et dégustez jusqu'à sept jours. Donne un cocktail.


Les 25 meilleurs bars à cocktails en Amérique

Comme tout ce qui en vaut la peine, une nuit au Zig Zag Café se mérite. Depuis les marchands de poisson de Pike Place Market, vous emprunterez des escaliers, des rampes en bois usées, une passerelle, encore plus d'escaliers. Son emplacement rend Google Maps inutile. Pourtant, les gens le trouvent. Vers 17h la douzaine de tabourets de bar sont presque toujours remplis. Les clients viennent pour la conversation facile et le confort de boire toute la journée. Mais surtout, ils viennent pour les cocktails de Murray Stenson. L'homme est doué sans effort, un super-héros barman. En fait, il est peut-être le meilleur du pays.

Ce n'est pas évident. Murray n'est pas théâtral. Il ne porte pas de jarretelles et ne secoue pas les choses au-dessus de sa tête. Son énergie sans fin est plus axée sur l'efficacité. La vitesse. Simplicité. Nous l'avons vu jeter un coup d'œil à une longue recette apportée par un invité, puis s'en aller. A-t-il fait sauter ce type ? Au bout de quarante-cinq secondes, il revint avec la boisson. « Bonne trouvaille ! » dit-il. Il n'y a aucun moyen qu'il ait mémorisé cette recette. Il n'y a aucun moyen qu'il trouve les ingrédients si rapidement. Il n'y a aucun moyen que le cocktail soit bon. Mais alors vous sirotez. Et vous comprenez. Chaque boisson que Murray verse est une mini-révélation, une introduction aux spiritueux rares et une utilisation audacieuse des spiritueux courants. Voici la Sayonara, dont la brûlure lente et intense de la tequila infusée de poivre ne peut être apaisée que par l'acidité d'une gorgée de la même boisson : feu et extincteur dans un seul verre.

Pourtant, si jamais vous avez des doutes sur les talents de Murray, faites ceci : Asseyez-vous près du bout de la barre en croissant. Regardez derrière. Regardez attentivement son poste de travail. Cinq casiers à boissons. Une douzaine de bouteilles chacune. Astucieusement hiérarchisé du sol au torse, comme un orgue médiéval alimenté par Dubonnet, Kirsch et Tuaca. Si vous pensez qu'un barman ordinaire pourrait jouer d'un tel instrument, vous vous trompez.


Offres spéciales et promotions de produits

De Publishers Weekly

De la liste des livres

Du volet intérieur

De la couverture arrière

A propos de l'auteur

Extrait. © Réimprimé avec permission. Tous les droits sont réservés.

Introduction – Configurations
Aucun argument : les cocktails sont sexy et sophistiqués. Ils scintillent de possibilités mystérieuses. Imaginez une nuit dans un club éclairé au néon. Un bel homme aperçoit une femme magnifique. Il envoie un verre. Elle se demande : qui est ce bel homme qui vient de m'acheter un Cosmopolitan ? Il se demande : si je lui en achète deux, reviendra-t-elle chez moi ? Après trois heures, sera-t-elle toujours debout ?

Une séduction sans fin s'attarde dans un verre à cocktail quelle que soit la saison ou le cadre. La beauté d'un martini clair et froid, d'un verre de sangria rouge parfaite ou d'une concoction vintage pétillante transformée en une incarnation du XXIe siècle est une anticipation liquide. Pour certains, le frisson réside dans la chaleur qui accompagne la consommation de l'un de ces boissons. Pour d'autres, tout est dans le shake, remuer ou mélanger.

Quand j'avais quatre ans, je suis entré dans un bar attenant à un restaurant appartenant à un ami de mes parents. Immédiatement, j'ai été accro, non pas par l'obscurité du joint ou les célébrités de la télévision locale qui fréquentaient l'endroit, mais par les bijoux derrière le bar. Les flacons d'ambre et d'émeraude, de saphir et de rubis m'ont hypnotisé. Je n'avais jamais rien vu de plus beau.
La fascination a continué tout au long de mon adolescence. Chaque fois que je dînais au restaurant, un temple Shirley était un must. Mon père préférait le scotch et arrosait ma mère de l'eau pure. La curiosité sur le goût de l'alcool n'a jamais été mon jeu, la vie d'un barfly n'était guère attrayante. Non, je voulais mixer. Laissez-moi derrière le bar et je concocterais une concoction pour rivaliser avec n'importe laquelle.

Eventually bartending school beckoned as a wacky adventure I longed to have, and I mixed to my heart's content. Mixology is certainly a handy trade to have at parties to win friends and influence people. And practice does, indeed, make perfect.

It's impossible to learn all the drinks in the world. Literally thousands exist and more are created every day along with new liqueurs―some even appear to glow in the dark. Certainly, in the early part of the twentieth century, a mixer would have better luck learning all the cocktails than he or she would today. Mixologists often named cocktails after the hotel or bar that birthed them or for the patron who desired them. Cocktails such as the Daiquiri and the Mojito became famous in other countries and found their way to popularity in the United States. In today's fast-paced world of starlets and playboys jetting around the globe, the international cocktail is no longer so easy to define.

But a good drink is. Whether it's a Bloody Mary before noon, a non-alcoholic Safe Sex on the Beach after a sweaty workout, or a Garza's nightcap at bedtime, a well-made drink can be exhilarating, like, well, sex. And, depending on the category, just as complicated.

Take tropical drinks, which are built with various kinds of rum and juices to get that island feel. But the classic drinks, the ones that have stayed through the decades from Sinatra to Sting, often only have two ingredients, but they are no less for it.

In the end, drinking―like wardrobes and lovers―comes down to personal taste. You can wear the most popular fashions, but that isn't nearly as much fun as finding your own style or yes, your own cocktail. That's where this book comes in. Use it to try something new and unexpected. Maybe, after a healthy amount of sampling, you'll find that you really do like the same kind of martinis your friends, or even your dear old dad, like. Or you may simply be happy to stick with the frozen daiquiri you loved in college. With a little courage and experimentation, though, you might just find your drink of choice is something else entirely.

So explore the liquor store. Buy something exotic. Begin mixing. Expect a whole new world of adventure to open up. And remember this toast: may your enemies be lethargic and your lovers energetic.

Publisher's Note: This book and the recipes contained herein are intended for those of a legal drinking age. Please drink responsibly and ensure you and your guests have a designated driver when consuming alcoholic beverages.

Sample Recipes
Bloody Bull
For the morning after. Solves problems from last night's out-of-control bachelorette party.

10 1/2 ounces consommé
24 ounces tomato juice
3 cuillères à soupe de jus de citron
2 cuillères à soupe de sauce Worcestershire
1 cuillère à café de sel de céleri
1 cuillère à café de sel d'ail
2 cuillères à café de sel
9 ounces vodka

1. Mix all ingredients in a pitcher.
2. Serve in highball glasses with ice.
(Serves 6)

Milk Punch
A truly old-school beverage―served at weddings and brunches through the decades.

8 ounces cold milk
1/2 ounce bourbon
3/4 ounce crème de cacao

1. Fill cocktail shaker with ice.
2. Add milk, bourbon, and crème de cacao.
3. Shake.
4. Pour into a goblet.

Coffee Flip
Wow. This makes the cobwebs run screaming.

1 ounce cognac
1 ounce tawny port
1 small egg
1 cuillère à café de sucre

1. Fill cocktail shaker with ice.
2. Add cognac, port, egg, and sugar.
3. Shake.
4. Strain into a chilled delmonico glass.
5. Dust with nutmeg.


1. a worldwide directory of bartenders. Look up your city or the one that you are traveling to, read the profiles of the bartenders working there, visit them at their bar and strike up conversation. Bartenders are great ambassadors to their cities - they can tell you what you the best things to see and do while there.

2. a resource for cocktail recipes, bar hops, interviews with industry leaders, information about spirits, TBAPOD (the Bartender Atlas podcast) and so much more.

3. creator, facilitator and organiser of cocktail and spirit centred events all over the world including Toronto Cocktail Conference, online giveaways, cocktail competitions and so much more. We do this both as our own events and by working with various spirit brands.


Twitter may be the last place you want to troll these days, but for cocktail advice, respected bartender Derek Brown has been sharing recipes and fielding questions. So ahead and tweet before you tipple.

Photography: Courtesy of Liquor Lab

Buy your ingredients ahead of time before streaming this hour-long class at home ($10/session), where you can learn how to make cocktails with top bar talents across the country. Liquor Lab, which holds an extensive roster of mixology classes, has a few upcoming classes with Dev Johnson, where he&rsquoll focus on cocktails using Santera Tequila (which also has more than 20 videos on its site). You&rsquoll shake, sip and stir a few recipes in this interactive class. La meilleure partie? You&rsquoll have plenty of booze left to keep the drinks flowing.


The Epicurious Blog

Our latest print issue�turing a curated collection of our most delicious American recipes—is hot off the presses, and we think it&aposs our best yet. Along with 151 favorites from every corner of the country (think Boston Brown Bread, Lowcountry Shrimp and Grits, Cincinnati Chili, Texas–style Smoked Brisket), you&aposll get so much more.

Each chapter highlights stories and exclusive recipes from some of the biggest names in regional cooking: Chef Jasper White for Yankee Classics, The Lee Brothers for Southern Comforts, Amy Thielen for Heartland Hits, Lisa Fain (aka The Homesick Texan) for Cowboy Cooking, and Sara Forte for Pacific Coast Plates.

We also compiled insiders&apos guides to must-visit eateries and watering holes in all 50 states𠅏rom roadside oyster shacks to old-school steakhouses and whiskey-on-tap juke joints to hip cocktail lounges. We even convinced a few of the nation&aposs hottest bartenders to share their favorite local drink recipes. (Because who wouldn&apost want to know what concoction New York City&aposs Doug Quinn shakes up for himself?)

Plus, thanks to recommendations from you guys, we found the most incredible small-batch food products from coast to coast𠅊ll of which can be shipped right to your doorstep.

So head out to your local Whole Foods, Costco, Barnes & Noble, Hudson News, or other major retailer and grab a copy. Or maybe two so you can have an extra for the car. Just sayin&apos. this one might just be as indispensible for road trips as it is for meal planning.


In Search of the Ultimate Last Word

More than most cocktails, the Last Word has a split personality. The mix of gin, maraschino liqueur, green Chartreuse and lime juice is an old drink, invented before Prohibition struck. But it is also a new drink, having only really been discovered and embraced by bartenders and drinkers alike in the last 15 years. You can’t even call it a comeback cocktail, because, in order to have a comeback, you had to have been something to begin with. The Last Word was nothing and nowhere until the 21st century.

Les trois premiers

Paddy O'Brien's Last Word

Tom Macy's Last Word

Erik Adkins' Last Word

All thanks for its current currency—or blame, depending on your viewpoint—goes to Murray Stenson, a veteran Seattle bartender who spotted the drink in an old copy of Bottoms Up! (1951), tested it, liked it and, in 2004, put it on the menu at Zig Zag Cafe, where he was working at the time. Word (ahem) of the drink spread through the nascent cocktail community, and it was soon being served in New York and elsewhere, attaining the status of “bartender’s handshake”—that is, a cult cocktail that, when ordered, communicates your in-the-know-ness to all barkeeps and booze enthusiasts within earshot.

It is, of course, no longer a cult cocktail. It is a classic cocktail, a drink that is constantly riffed upon (the Paper Plane, Final Ward, Naked & Famous and Division Bell are all modern takes on it), and one you can get at any self-respecting cocktail cove. A good number of those bars, in fact, have taken up the drink as their very name, including ones in New York City, Ann Arbor, Edinburgh and, until recently, San Antonio.

With the drink so ubiquitous, we felt it high time to go in search of the last word on the Last Word. Joining myself as judges were bartenders Karin Stanley (Existing Conditions), Joaquín Simó (Pouring Ribbons) and Thad Vogler (Bar Agricole and Trou Normand). Together, they tasted through 12 versions of the sour culled from bartenders across the United States, including a recipe from Murray Stenson himself.

It was a tough room for the drink somewhat surprisingly, there wasn’t a lot of love evident for the Last Word. Like the Aviation, another one-time “bartender’s handshake,” the cocktail seems to have suffered a backlash in bartending circles in recent years.

Simó called the blend of ingredients, “Chaos. There isn’t a single shrinking violet in the mix. Every ingredient is a haymaker.” Stanley took issue with the maraschino liqueur: “Love Chartreuse, hate maraschino,” she said. “Maraschino drives me up the wall.” Vogler, meanwhile, suggested that it’s past its prime. “No, I don’t think it’s a favorite of any of ours,” he said. “It was one of the first new-old drinks. It had a relevance at a certain point in time.”

With this skeptical attitude, we plunged into the tasting and, against all odds, found a thing or two to like. The Last Word is famously an equal-parts cocktail, and the panel believed the proportions should be honored. But those parts can be subtly adjusted. Simó was an advocate of using overproof gin to allow that spirit more of a chance to stand up to the powerful flavors of the other ingredients. Stanley approved of cutting back the maraschino liqueur to half and making up for the volume with simple syrup. And Vogler thought, given the brute strength of the spirits involved, proper dilution of the cocktail was important.

All assembled agreed that the drink, despite its weighty components, should be light and bright and have a clean, dry, crisp finish. “That’s the quality of a good sour,” said Simó. Above all, the judges looked for balance. Any participating recipe that tasted too much of any one of the ingredients—save the gin—was quickly rejected.

Despite the initial pessimism, the tasting had a fairy tale ending of sorts: the Last Word from The Last Word, a cocktail bar in Astoria, Queens, won top honors. The recipe, by Paddy O’Brien, was straightforward aside from the gin. O’Brien leaned on the fairly obscure Warwick Rustic Gin, a juniper-forward craft spirit from New York State, and bumped up the volume from three-quarters of an ounce to a full one ounce. The judges found it piquant and well-integrated, with a creamy middle palate and pleasing, lower-register notes throughout.

Second place went to Tom Macy of Clover Club, a frequent victor in PUNCH cocktail tastings. His gin of choice was Tanqueray No. 10. But the twist that perhaps nudged his mix to the front of the pack was the Jack-Rose-like trick of splitting the citrus element between lime and lemon juice. “Everything seems to be speaking in turn,” observed Simó. “Everything has a moment in the sun.” (Macy, apparently concurring with Vogler’s dilution thesis, instructed that the drink be shaken “a little longer than you normally would.”)

Ranking third was Erik Adkins of San Francisco, who also went for Tanqueray No. 10, but kept his citrus wholly lime. The judges found it balanced, juicy and bright. Just missing the mark, but nonetheless appreciated, were Last Words from Meghan Dorman of Raines Law Room and Dear Irving and Murray Stenson himself, both of whom opted for standard Tanqueray.

Faced with these superior versions of the cocktail, the hard hearts of the judges warmed up to the drink.


Owner and Pitmaster Billy Durney spent nearly 20 years in celebrity security and private protection before turning his barbecue hobby into a business. He traveled around the country to hone his smoky craft and opened Hometown in 2013. The restaurant specializes in pit-smoked meats and makes everything (except the locally sourced pickles) in-house. Fugitt suggests the brisket, beef ribs, pork ribs, and beans.

Operating out of a permanently parked trailer, Kerlin is a husband-and-wife operation with some interesting techniques. As Fugitt notes, most briskets are smoked at between 225 and 250 degrees Fahrenheit for six to 20 hours. Kerlin smokes its brisket at 400 degrees for 12 hours. The result? A thick black crust encasing tender, succulent meat. The restaurant also serves free beer.


Voir la vidéo: ALEXANDER SHTIFANOV - FINAL WORLD CHAMPIONSHIP LAS VEGAS FLAIR BARTENDING 2019, (Janvier 2022).